Focus MANAGEMENT

5 belles façons de vaincre la peur de l’échec.

 

5 belles façons de vaincre la peur de l’échec.

 

La peur de l’échec. Voici un mal qui ronge la plupart des entrepreneurs. Toi, moi, ainsi que le prochain lecteur de cet article de blog avons une fois de notre vie été envahis par cette peur de l’échec. Cette sensation négative qui nous désarme et face à laquelle on se sent toujours impuissant. Incapable de pouvoir continuer la course. Et bien sûr ce qui doit suivre se produit toujours: on lâche l’éponge. On abandonne.

 

C’est un peu l’histoire d’ Alexandre. Chaque matin il se réveillait avec les idées pleines la tête. Déterminé à accomplir de grandes choses, à atteindre les limites de ses rêves de fous. Alexandre avait pour projet de construire une usine de transformation de déchets en gaz naturel. Mais Alexandre n’avait pas les moyen de sa politique. Toutes les fois qu’il émettait de bonnes pensées concernant son projet, “sa conscience” venait toujours lui rappeler que ses ambitions ne se limitaient qu’à des rêves. Du coup, il avait la peur au ventre. Il avait peur de s’engager sur ce projet qui lui tenait à coeur et pour lequel il se posait tant de questions: est-ce que j’ai les moyen d’y arriver? Ne suis-je pas un peu trop rêveur? Ce projet est-il réalisable? Suis-je sûr d’avoir les finances d’un projet d’une telle envergure?

 

Tout comme Alexandre, tu es certainement bon/bonne dans ton domaine, mais tu as des doutes ou une frayeur chaque fois qu’il te faut décider de la suite des étapes à franchir pour atteindre tes objectifs. Alors, tu te contente de jouer la carte de la sûreté. Tu limites tes actions au stricte minimum, sinon à l’essentiel. Tu relâches et ne te bas plus pour tes grandes idées, et abandonne la prise de contact avec tes clients importants.

 

Ainsi se manifestent les pensées auto-limitées.

 

Très souvent tu ne prête pas attention à elles. Et pourtant elles sont là. A dévorer peu à peu la confiance en toi et à te rendre la vie de plus en plus difficile à vivre.

 

La plupart d’entre nous parvenons à les entendre, et à aller au delà de ces peurs. Mais elles nous ralentissent, nous empêchant d’atteindre notre plein potentiel. Heureusement, il existe toujours cette possibilité de changer la donne en t’entraînant à changer ton état d’esprit. Passer des pensées auto-limitées, à un état de pensées plus déterminées!

 

En remplaçant tes pensées négatives, par des pensées positives, tu élargis ton champ de vision. Tu fais le tri des possibilités et te donne une chance de mettre tes idées à exécution.

 

Ce n’est qu’après avoir franchis cette étape que tu pourras jouir des opportunités que tu étais sur le point de perdre si tu ne t’étais pas décidé à entreprendre. Ce qui démontre de l’importance du passage d’un état d’esprit à l’autre, qui est le seul moyen dont tu disposes pour trouver le chemin qui même à tes rêves.

Pour t’aider, je te propose à la suite de cet article 5 façons de vaincre la peur de l’échec.

 

1- Les limites ne te servent à rien. Teste tes capacités à accomplir des choses!

 

“Teste si tu peux décrocher un nouveau client à ce salon des entreprises auquel tu participes”

“Teste si tu peux obtenir un taux de réponse de 10% sur ta prochaine campagne marketing”

“Teste si tu peux doubler le trafic de ton site dans les 3 prochains mois”

“Teste ta capacité à écrire 5 articles par semaines”

 

Chaque fois qu’une nouvelle idée se présente à toi, sache que c’est ta capacité à la tester qui annulera toute peur de l’échec. Et ce qui est intéressant pour toi, c’est que tu ne perds rien en t’essayant à quelque chose de nouveau. Bien au contraire, cette découverte te permet d’apprendre quelque chose de nouveau. Et que le résultat soit bon ou mauvais, tu auras testé une nouvelle idée et gagné en expérience. La peur à la fin, si tu analyse, n’a aucune raison d’être.

 

Dès que tu passe en mode “teste” , ton esprit passe automatiquement en mode “recherche de solutions” et tes pensées auto-limitées restent en retrait.

 

2- La vie est faite d’expériences. Demande toi toujours comment contribuer sur un projet.

 

Il est très facile, surtout dans les débuts, de rester focalisé sur ce que tu peux obtenir en t’associant à tel ou tel projet. Ce qui n’est d’ailleurs pas mauvais, car il te faut bien gagner ta vie. Mais fonctionner de cette façon, limite tes pensées et tes idées à ce que tu peux gagner uniquement. Tu restes très peu productif sur la manière dont tu peux contribuer de sorte à améliorer les conditions des autres. Ne dis t-on pas: donne de sorte à recevoir en retour?

“Comment puis-je contribuer-”

 

Pose toi toujours la question: “Comment puis-je contribuer?”  Et sois patient. Car souvent il faut très peu de temps pour imaginer ce que tu peux apporter à un projet. Ne te sens pas obligé de faire plus qu’il t’est possible de réalisé. Un conseil, un échange d’idées, ou un partage de connaissance peut être tout aussi bénéfique pour un projet.

 

Il existe toujours un moyen de venir en aide à quelqu’un.

3- C’est ce que tu fais aux autres qui t’arrive le plus souvent. Ne retiens pas ta main, chaque fois que tu peux aider une personne dans le besoin

 

Que tu sois sur les médias sociaux, ou en concentré à travailler le projet d’un prospect, ou la queue à l’épicerie, la possibilité d’aider les gens est presque toujours présente.

 

Tu peux toujours répondre aux questions que tes contacts te posent sur les médias sociaux, ou leur proposer des ressources qui les aideront, quand tu n’es pas toujours disponible. Il t’es toujours possible d’offrir des conseils utiles et gratuits à tes prospects sur les changements qu’ils pourraient faire pour obtenir de meilleurs résultats. Tu peux toujours encourager la caissière de l’épicerie dans son travail en lui souriant ou en la remerciant pour son service.

 

Au moins deux choses puissantes se produisent lorsque tu procède à ce changement de mentalité. Tout d’abord, les personnes que tu aide apprennent à te connaître, à t’apprécier mais aussi à te faire confiance. Ce qui signifie que la prochaine fois qu’ils seront dans le besoin, ça leur viendra naturellement de se tourner vers toi. Et si ils recherchent un profil tel que le tien pour un emploi, ils n’hésiteront pas à te contacter.

 

Et, deuxièmement, tu gagne une certaine confiance en toi. Tu prends conscience de ta capacité à faire une différence significative dans la vie de quelqu’un d’autre, même si elle est insignifiante.

 

4- Contribuer et aider c’est bien. Mais à un moment pose toi la question de savoir: Quel est le bénéfice pour toi.

 

Cette question fera toujours surface chaque fois que tu te retrouveras dans une situation inconfortable ou frustrante. “Quel est l’opportunité pour toi?” “Qu’est ce que tu gagnes en fin de compte?”

 

Au lieu de rester coincé et mal dans ta peau pour des raisons qui ne sont souvent pas de ton vouloir, le mieux est de changer la situation en ta faveur. Comment y parvenir?

En te focalisant sur ce que tu peux tirer de bon de cette situation qui t’es invivable.

 

Cela peut être une nouvelle idée pour un article, ou un ebook. Ou même une idée d’entreprise. Il comme on le disait dans le premier point. Si tu as une idée nouvelle. Ca ne te sert à rien de ne pas la tester parce que tu as peur d’échouer. Un échec est toujours une expérience.

 

5- Et quand les choses ne semblent pas s’arranger pose toi la question de savoir: Avec quoi effectuer un croisement?

 

Le temps où les pensées auto-limitées sont plus susceptibles de faire surface, sont ces moment là, où tu ne sais pas comment aller de l’avant.

 

Il se peut que tu ne trouves pas le titre parfait pour le projet sur lequel tu travail en ce moment. Ou que tu ne saches pas comment aborder la compagnie que tu souhaites avoir comme cliente.

 

Au lieu de focaliser toute ton énergie sur ce pour quoi tu n’as pas encore de solution, penses plutôt à ce qui pourrait te servir d’alternative.

 

Au lieu de rester focalisé sur les personnes, les idées qui pourraient décanter la situation, parfois, il faut juste trouver le moyen de lier deux choses complètement nouvelles et différentes de sorte à obtenir un résultat des moins attendus pour le problème que tu traverse.

 

Disons que tu as du mal à trouver pour ton blog en ligne. Disons aussi que tu as travaillé en tant que chef scouts pendant deux années. Ces deux choses sont complètement différentes et indépendantes. Mais peuvent-ils se croiser de sorte a donner un slogan plein de sens et qui reflète ta personnalité? Peut-être bien! Pourquoi pas?

Supposons que le slogan de ton groupe de scouts étaient: “ Où se trouvent les filles se trouve la force!” Tu peux jouer sur cela pour obtenir pour ton blog le slogan suivant: “Où se trouvent les mots se trouve la force!” Les deux ont du potentiel. Et le point réel dans l’histoire, est que tu continue d’aller de l’avant. Tu ne reste pas au même endroit, à réfléchir en employant les même méthode. Tu changes, tu alterne, et tu évolue.

 

Le doute est quelque chose de presque tout le monde connaît. Lorsque tu te surprend à avoir peu, et à parler doucement. Passe en revue les 5 raisons mentionnées ci-dessus et reviens sur la voie de l’expérimentation, de l’exploration, de la découverte, puis de la création.

 

Bon courage!

Tags
Afficher plus

Vanessa LECOSSON

Anticonformiste dans l’âme, Vanessa est une jeune femme avide de découverte et de partages enrichissants. Plusieurs fois Social Media Manager, Chargée de communication puis Responsable de la Stratégie dans une entreprise en Côte d’Ivoire, elle a à son arc de multiples atouts qui l’élèvent au rang des jeunes femmes montantes dans le domaine de la communication en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close